VILMA, sans but

Share

h

Comme dans de nombreuses autres occasions où la vie des animaux croisent celle des humains, pour nous l'histoire de Vilma commence sur la route:

Elle marche sans destination fixe -un voyage à n'importe quelle partie du chien qui a perdu son chemin-, mieux suivre sa route, parfois la plus grande et difficile, peut-être un peu plus loin pour trouver ce qu’elle cherche. En quelques secondes, sa mauvaise fortune se termine avec ses os dans l'asphalte. Un bruit sourd, un grand bruit qui ne dure qu’un moment, puis une douleur terrible l’empêche de bouger et de sortir de là. Elle en essaie mais elle ne peut pas aller très loin, il ne lui reste que de se blottir pour protéger son corps. Sa vie n'a pas d'avenir. Rien ne change, juste le froid de la nuit et du jour, et le passage continu de ces énormes objets à la voix rauque apparaissant et disparaissant à grande vitesse ... -

Cela pourrait être l'histoire dramatisée d'une histoire trop commune pour de nombreux animaux qui est celle de la fin de leur vie. Pour Vilma pourrait être la fin de l'histoire, mais ce fut le début d'une autre étape difficile de la vie.

Si avant elle avait une vie heureuse ou malheureuse, jamais on ne le saura,  ni comment elle est arrivée là ni d’où elle est arrivée, ce qu’on est sûr de connaître c'est que la personne qui devait être responsable d’elle dans sa vie précédente n'a pas pris la peine de l'identifier, comme avec la plupart des “petits poilus” abandonnés dans les milliers de routes et autoroutes dans ce pays.

On nous a dit qu'il y avait plusieurs jours qu’elle était restée par terre sans bouger. Lorsqu’on nous a prévenu et qu’on l’a prise, son état était si pénible qu’il semblait difficile qu’elle pourrait survivre. Le vétérinaire qui l’a traitée conseilla la sédation pour finir avec sa souffrance, mais les bénévoles ont insisté pour qu’on fasse tous les efforts pour la garder saine et sauve. Et donc, bien que son pronostic vital était réservé, elle a été admise et lutta quelques jours, après quoi, et voyant que c'était stable, elle a reçu le bulletin de sortie à la clinique et, bien qu’avec une jambe cassée, elle a été emmené au refuge.

Elle y est arrivée encore très faible, mais au moins elle mangeait et a commencé à marcher malgré l’état de sa patte arrière droite protégée par une attelle qui la gênait assez. On l’a nstallée de son mieux dans une cage isolée lors de la récupération.

Ils ont passé assez de jours pour la retrouver en bonne santé et elle menait une vie normale avec ses compagnons les chiens et les humains, mais nous savions que sa jambe n'était pas bien et qu’elle avait besoin d'aide rapidement. Juan, le chirurgien orthopédiste, nous a donné l'espoir de sauver sa jambe si elle était opérée d’urgence car il faisait déjà longtemps de son accident et on a réuni l'argent nécessaire rapidement par des dons de solidarité. Après trois heures d’opération, Juan remonta le puzzle de fractures et l’a renforcé par une plaque d'acier. A partir de ce jour-là, la vie de Vilma a commencé à changer.

Dans ces cas, la convalescence et la réadaptation est impossible au refuge et c’est pour ça qu’on a cherché une maison d’accueil pour Vilma, une jeune fille qui s'en est occupée si bien qu’elle a rendu possible son prompt rétablissement et, 6 mois passés, elle a été opérée à nouveau pour lui enlever la plaque. Maintenant elle est complètement rétablie.

Malheureusement, la jeune fille qui l’avait accueilli a dû déménager en France à cause de son travail et Vilma retourna au refuge, où elle est restée seulement un mois puisque elle était agressée par ses compagnons de chenil et dans certains cas, avec des conséquences graves. À la suite de ces incidents, elle a été accueillie de nouveau jusqu'à ce qu'il semblait enfin que les choses allaient bien: en janvier 2014, on l’a adoptée.

À la fin de mai, les adoptants la retournent par des problèmes personnels à la maison. Depuis son abandon, et même après un nouvel hôte en novembre 2012, la pauvre Vilma n'a pas cessé de cahoter. Elle ne peut toujours pas trouver sa place dans ce monde. Elle ne le mérite pas et c’est pour ça qu’on veut donner un traitement spécial à sa diffusion avec cet article.

 Vilma c’est  une très belle et petite chienne qui ne pèse que 12 kilos et qui dépasse les 40 cm. d’hauteur. Elle est saine et forte, et son retablissement a été si bon que vous ne verrez  rien quand elle est en pleine activité puisqu’elle aime jouer comme un chiot. Il lui conviendrait des jeunes actifs pour lui procurer de l’exercice dont elle a besoin, même si elle sait  marcher sans tirer sur la laisse et c’est très obéissante.

Elle est affectueuse avec tout le monde, avec les enfants et les autres chiens, soit des mâles ou des femelles,  et les test avec les chats ont été positifs.
Regardez son dossier en cliquant sur l'image.


N'hésitez pas, renseignez-vous et adoptez Vilma

Version française de Rafael Amaro


FUVI0111ADANALSCD